Lestes virens: accueil
Lestes virens ponte
Dans ma région Lestes virens est moins abondant que L. viridis, tant par la quantité rencontrée sur un seul site que par le nombre de sites ou il est présent. On le rencontre cependant sur beaucoup plus de pièces d'eau que L. sponsa (encore beaucoup plus que L. dryas) mais toujours en faible nombre alors qu'on peut rencontrer des dizaines de L. sponsa ou L. viridis sur l'étang de Péronne (49) par exemple.

Il se plait sur les pièces d'eau bordées d'hélophytes, des petites mares aux grands étangs . C'est le plus petit de nos Lestes, petit mais très variable en taille puisque le "Dijkstra" le donne entre 30 et 39 mm soit 30% de variation.
Il est en principe facile à identifier, ne montrant de pruinosité sur l'abdomen que sur les 9° et 10° segments.

Le 2 septembre 2007, aux étangs des Bruyères, au Fuilet.
Lestes virens (Charpentier, 1825)
Lestes, est un mot grec qui signifie voleur. On ne sait pas pourquoi Leach, en 1815, a donné ce nom à ce groupe, peut-être faut-il voir un indice dans le fait que ce sont des prédateurs.
Virens, de - virens -, participe présent du verbe vireo - être vert - et que l'on traduit par vert ou verdoyant, en référence à la teinte globale ou dominante du corps. Le seul problème est que la définition de "viridis" est indifférenciable de celle-ci...
Technique de capture du Lestes virens mâle