Aeshna affinias mâle, Aeschne affine
Aeshna affinis: accueil
Aeshna affinis, l'Aeschne affine est certainement l'une des plus belles libellules de nos contrées, spectaculaire par le bleu de son abdomen et l'aspect de céramique vernissée de ses grands yeux.
En Maine et Loire on le rencontre surtout en juillet et août mais aussi dès juin et en septembre, près des étangs, des lacs et de marais dotés d'une végétation rivulaire abondante.
On l'aperçoit souvent arpentant les berges à faible hauteur à la recherche d'une femelle en ponte, ou dans un espace ouvert entre les arbres à 2 ou 3 mètres du sol chassant les proies qui se présentent.
Sa taille totale est en moyenne de 61 mm et son aire de distribution est immense de l'Ouest de l'Europe jusqu'à la Chine à travers l'Asie centrale, du pourtour du bassin méditerrannéen et de plus en plus loin en Europe du Nord. C'est également un migrateur qui se permet parfois des incursions dans des régions ou il ne repoduit habituellement pas.
Webring chasseurs de dragon
Aeshna affinis (Vander Linden, 1820)
Aeshna pose un gros problème. Plusieurs hypothèses invérifiables, pour moi, sont proposées par différents auteurs:
- aischynē qui signifierait "honte" (Burtmmeister in Handbuch der Entomologie) ou "mal foutue" (!) serait à l'origine de Aeschna qui suite à une erreur de transcription aurait été transformé en Aeshna, sans le "C". Ceci sans que l'on puisse trouver une explication à cette dénomination péjorative.
- α = privatif et ισχνós, η, oυ = exténué qu'on pourrait interpréter comme "infatigable" (Derivatio nominis, Costantino D'Antonio e Francesca Vegliante) en raison, et celà est sans doute la seule chose certaine, de leur capacité à rester en vol durant de très longues périodes. C'est une explication tout de même assez "plaisante".
Affinis, qui vient du latin Affinis ou Adfinis signifie "apparenté ou lié à ...", pour sa ressemblance avec Aeshna mixta.