Sympetrum flaveolum mâle
Sympetrum flaveolum: accueil

Difficile de confondre le Sympetrum flaveolum avec un autre; en effet le Sympétrum jaune porte de larges zones ambrées sur les ailes, à la base s'étendant parfois jusqu'au delà nodus pour les mâles, de la même façon, avec parfois moins d'intensité pour les femelles qui sont souvent plus marquées au niveau du nodus de l'aile antérieure.
C'est un Sympetrum de taille moyenne, autour de 35 mm.
Il se plait sur les eaux calmes, les milieux lentiques.

On le trouve de l'Ouest au Sud-Est de la France, rare et épapillé dans l'Ouest, rarissime et accidentel en Maine et Loire, plus commun dans le Sud-Est et surtout dans l'Est.

Le 22 juillet 2017, avec une goutte de pluie sur le thorax, sur les berges du lac de Bourdouze (France, Puy de Döme).

Sympetrum depressiusculum - Selys, 1841
Sympetrum, du grec Sym-piézein, "compressé" et etron, "abdomen". Newmann (1833) qui a créé le genre croyait, de façon erronée, que c'était une caractéristique du genre.
Flaveolum, du latin - flavus - jaune, qui rappelle la teinte ambrée de la base des ailes.

Clic...