Libellula quadrimaculata
(Linnaeus, 1758)
accueil
Cette libellule à quatre taches patrouillait sur le bord d'un étang au Fuilet le 11 mai.
C'est un jeune mâle, immature, qui porte encore des couleurs bien proches de celles des femelles.
Il deviendra plus foncé, brun pour le thorax et la partie proximale de l'abdomen, l'extrémité de celui-ci restant noir.

Il doit son nom aux quatre taches foncés qui soulignent les nodus alors que la nervation de la partie antérieure de l'aile est claire.
C'est une nervure transverse (donc perpendiculaire au grand axe de l'aile) épaissie localisée au bord antérieur des ailes et situé au niveau d'une encoche, ou plutôt d'une petite concavité antérieure du bord d'attaque de l'aile.
Réseau de veines qui forme la trame de l'aile.