Coenagrion mercuriale accueil
Il m'a fallu trois ans avant de trouver l'agrion de mercure. Il n'est sans doute pas si rare mais il faut le chercher dans des biotopes un peu inhabituels. Il ne fréquente ni les étangs ou les mares, ni les rivières.
On le trouve dans les petits ruisseaux qui courent dans les patures.

Celui-ci, seul de son espèce fréquentait un ru de 80 m de long issu d'une source dans le champ même et qui diparaissait plus loin dans une ... buse.
Il vivait avec quelques Pyrrhosoma nymphula et quelques Platycnemis pennipes dans ce ruisselet avec 2 ou 3 cm d'eau divaguant entre des touffes d'herbes et de joncs, piétinées par les vaches. Plus de boue que d'eau mais le filet d'eau doit être pérenne en été.

Coenagrion mercuriale mâle, La Salle Aubry, le 11 juin 2009.
Coenagrion mercuriale (Charpentier, 1840)
Coenagrion est formé des 2 mots grecs Koinos - commun et Agrios - vivant dans les champs, sauvage. Ce nom de famille a été formé de façon complexe lorsqu'il à fallu rediviser les familles existantes, de nouvelles espèces étant découvertes, le terme "agrion" s'avérant insuffisant.
Mercuriale fait référence au symbole chimique du mercure, le motif de la face dorsale du 2° segment abdominal y ressemblant.