Sympetrum danae femelle
Sympetrum danae: accueil
Sympetrum danae est un petit modèle d'environ 32 mm.
Il est facile à identifier, parfois très noir pour les mâles matures, mais de toutes façons assez sombre pour les femelles et les mâles immatures, d'une part en raison du triangle sombre à la partie toute antérieure et supérieure du thorax, d'autre part son thorax est barré d'une bande noire centrale garnie de 2 petites taches jaunes. Enfin, la partie inférieure de l'abdomen qu'on peut voir de profil présente une ligne noire continue.
On le trouve surtout en altitude jusqu'à 2000 mètres, sa présence en plaine est sporadique, avec de faibles effectifs en général sauf dans le nord de la France. En Maine et Loire une station a été découverte en 2012, même s'il est très rare et présent de façon sporadique et accidentelle.
Il aime les eaux acides et on le trouve facilement dans les tourbières de son aire de répartition, mais aussi dans les étangs, fossés ou mares temporaires.

Sympetrum danae femelle, le 13 juillet 2014, en Ardèche, sur la tourbière de Sagne Redonde.

Sympetrum danae - Sulzer, 1776
Sympetrum, du grec Sym-piézein, "compressé" et etron, "abdomen". Newmann (1833) qui a créé le genre croyait, de façon erronée, que c'était une caractéristique du genre. Mais il peut, comme on le verra, bien s'appliquer à cette espèce.
Pour Danae, il n'y a pas d'explication satisfaisante du genre; Danae est la mère de Persée dans la mythologie grecque sans qu'on puisse trouver un lien significatif.

Clic...