Coenagrion caerulescens accueil
Coenagrion caerulescens mâle
Il faut aller rencontrer le Coenagrion caerulescens dans le sud de la France par exemple ici, en Ardèche, sur la Loubière, le 14 juin 2013.

Il mesure 30 à 33 mm  et c'est un sosie presque parfait du Coenagrion scitulum, beaucoup plus commun. Il s'en différencie par quelques détails qui nécessitent une observation attentive; les cercoïdes sont droits, les ptérostigmas plus triangulaires.
Les pronotum sont différents et celui de C. caerulescens porte 2 taches bleues latérales. En arrière, ils sont tous les deux marginés de bleu latéralement, mais celui de C. scitulum montre un lobe postérieur nettement triangulaire, celui de C. caerulescens au contraire une très légère encoche. Le lobe postérieur du pronotum de la femelle est très caractéristique et montre une profonde échancrure postérieure.

Si le C. scitulum affectionne les eaux calmes, C. caerulescens se plait sur les ruisseaux ou rivières bien végétalisés (mais C. scitulum accepte ce genre d'habitat dans le sud...).
Clic...
Coenagrion caerulescens Charpentier, 1840.
Coenagrion est formé des 2 mots grecs Koinos - commun et Agrios - vivant dans les champs, sauvage. Ce nom de famille a été formé de façon complexe lorsqu'il à fallu rediviser les familles existantes, de nouvelles espèces étant découvertes, le terme "agrion" s'avérant insuffisant.
Caerulescens est un terme latin signifiant bleu, azur, on le devine, en rapport avec sa coloration, pourtant peu différente de ses cousins.