Ischnura elegans femelle
On sait que l'agrion élégant est très commun, mais il est difficile d'imaginer comme il ou plutôt elle,est fantasque, puisqu'il s'agit bien ici de la femelle.
La femelle..., non les femelles.

Car aucun agrion ne présente un telle variété. Au point qu'il est parfois impossible de les faire rentrer dans une catégorie avec certitude.
La plupart des auteurs distinguent 3 (certains 4) catégories dont les 2 premières seraient indissociables au moins à un stade:

- Type A (Dijkstra), ou "violacea", une femelle bleu lilas avec bande antehumérale noire qui deviendra verte puis bleue, androchrome et qui dès le début présente une tache bleue sur le 8° segment.

- Type B (Dijkstra) ou "infuscans" , avec bande antehumérale noire, verte avec tache sur S8 gris-brun ou noir (A. Robert)

- Type C (Dijkstra) ou "rufescens obsoleta" orange ou rose qui devient brune, mais qui n'a pas de bande ante humérale.

Ce dernier caractère est important car il est objectif et ne dépend pas de l'âge du sujet.
Les femelles qui présentent des bandes antehumérales marquées sont donc très proche l'une de l'autre quand elles sont vertes. Sont elles vraiment dissociables?
Il faudrait envisager suivre l'évolution de leur coloration en les marquant...
Comment ces séparations de variétés ont-elles été réalisées...
Mais alors... dans quelle boîte ranger les femelles jaunes qui n'ont pas de coloration sur S8 et une bande jaune sur le dos alors que normalement la face dorsale de l'abdomen est noire ?
On dira que les jaunes sont... vertes et que le trait jaune est une autre variante, ce sera plus simple!
Femelles
Clic...