Libellula quadrimaculata mâle 1/4
Il est difficile de confondre la Libellule à quatre taches avec une de ses consoeurs. Les marques sont plus ou moins visibles, plus ou moins étendues. Elles soulignent même parfois les ptérostigmas comme le montre le sujet de droite. C'est un jeune spécimen au colorations ambrées également plus marquées que son compère de gauche, plus âgée, au thorax et à l'abdomen plus sombre. Les cercoïdes nettement divergents permettent d'identifier les mâles.
Clic...
Clic...