Sympecma fusca mâle
Sympecma fusca femelle
Ce n'est que mon modeste record ; ce 9 mars 2014 il fait 20°C depuis 2 jours et après une tentative ratée sur l'étang des Gastineaux à St Michel Chef Chef, j'ai trouvé mes premières libellules de l'année dans les argilières du Buté au Puiset Doré. 1 seul mâle et 1 seule femelle. Bien sûr à cette date pas d'autre espoir que de trouver Sympecma fusca, la Brunette hivernale.
Cette femelle à droite, ce mâle à gauche sont posés sur un support identique alors qu'ils sont séparés de 200 m. C'est le support qu'ils affectionnent, à quelque mètres, une dizaine, de l'eau, dans les herbes sèches ou les ronces, dans des espaces de landes.
De part leur support et leur coloration mimétique ils sont très difficiles à trouver et ne se remarquent comme bien souvent que lorsqu'ils volent. Or ils ne sont guère actifs encore et volent très peu! Pour les voir il faut donc les déranger, par exemple en bousculant leur support...
Mais ils étaient déjà signalés depuis le 26 février en Maine et Loire!
Sympecma fusca
Record de précocité 1/1
Clic...
Clic...