"En aout 2005 j'ai voyagé de Guangzhou à Weining dans l'ouest de la province du Guizhou et j'ai visité un grand lac de montagne appelé Cao Hai. A ma grande surprise j'ai découvert que les ethnies locales Hui et Yee était activement impliquées dans la pêche commerciale de larves d'odonates pour la consommation humaine.

Le voyage par le train a pris 2 jours. Le premier train était un inter urbain confortable, de Guangzhou à Guiyang, la capitale de la province, un trajet de 24 heures.
Le second train, un inter cité de Guiyang à Neijing (Yunnan) était moins confortable avec beaucoup plus de passagers que de sièges. Mon petit groupe a du rester les 6 heures complètes debout au milieu du wagon continuellement bousculé par les chariots de nourriture et de boissons, les passagers qui allaient et venaient, etc.
Nous avons quitté le train à Weining qui est très près de notre destination, la réserve naturelle nationale de Cao Hai. Cao Hai est un lac de haute d'altitude peu profond. Mon GPS a mesuré une altitude de 2215 m et donne pour les coordonnées du lac côté Weining Nord 26º 51.442’, Est 104º 167.194’. Le lac est alimenté en profondeur, sans tributaire de surface. Il est situé dans un bassin peu profond entouré de montagnes karstiques calcaires. L'eau est alcaline en raison de la nature calcaire du site et montre une grande diversité de plantes aquatiques incluant des nénuphars, différentes espèces de macrophytes à racines submergées dominées par Potamogeton ssp. et beaucoup de touffes émergentes de joncs (?) et de carex. Le lac présente aussi de longues zones d'algues calciphiles (Chara sp.).

Sur tout le lac sont installées des nasses pour prendre du poisson, des grenouilles et des odonates. Ces pièges sont constitués de filets tubulaires (similaires à des bourriches de pêcheurs) avec des chambres de capture. J'ai examiné les prises d'une de ces nasses qui contenait beaucoup de bouvières, de petits carassins, des anguilles des marais et des larves d'Anax parthenope. Ce qui étant donné l'extrême densité de nasses, le grand nombre de petits poissons et l'absence de gros n'était pas inattendu. 
La pêcherie commerciale d'odonates est basée entièrement sur la capture de larves d'Anax parthenope (Selys, 1893). Les larves sont séchées et vendues au détail par des marchands pour 100 yuan par kilo (USS$ 13). Chaque kilo contient plusieurs milliers de larves.

A Weining nous avons rencontrés plusieurs marchands de nourritures séchées dont chacun détenait des stocks de plusieurs millions de larves séchées.
La pêcherie ne semblait pas avoir d'impact sur la population locale d'Anax Parthenope. Pendant ma courte visite du 15 au 19 août 2005 j'ai observé plusieurs milliers d'exuvies d'Anax parthénope qui avaient réussi a échapper au piégeage dans les nasses et avaient utilisée des touffes de végétation émergente ou même l'extérieur des nasses pour support d'émergence.
Dans un restaurant local à Weining mon groupe a commandé un plat d'odonates et a été rapidement servi avec un plat de larves frites et assaisonnées. De façon surprenante elle étaient savoureuses sans goût fort ou déplaisant."

(Texte traduit par mes soins et réduit de quelques lignes.)
Commercial Odonate Fishery at Cao Hai, Guizhou Province, southwest China
  by Keith Wilson