Anatomie : les ptérostigmas des zygoptères
Les ptérostigmas concernent toutes les libellules sauf les Caloptérygidae pour lesquelles on parle tout de même de pseudo ptérostigmas.
Il s'agit d'une cellule colorée, souvent plus grande que ses voisines, située en général près de l'extrémité de l'aile, en contact avec le bord antérieur de l'aile (sauf exception). Sa fonction reste un mystère même si certains y voient un renforcement ou un épaississement améliorant la rigidité de l'aile, rôle qui semblerait plutôt dévolu au nodus.

Le ptérostigma, coloré, est généralement très visible sur l'aile la plupart du temps hyaline.
De ce fait il représente un élément d'identification précieux : sa forme (triangulaire, trapézoïdale, quadrangulaire), sa ou ses couleurs, sa dimension propre ou relative entre les ailes antérieures et postérieures, sa position plus ou moins rapprochée de l'apex de l'aile sont des critères qu'il convient de savoir apprécier pour affirmer l'identification.
Ishnura elegans mâle : les ptérostigmas des ailes antérieures sont nettement bicolores.
Ischnura pumilio mâle : ils sont en losange, bicolores aux antérieures mais aussi beaucoup plus grands aux ailes antérieures qu'aux postérieures
A gauche Lestes barbarus, nettement bicolore, à droite, Lestes virens, souvent en couleurs alternées blanc - brun - blanc.
A gauche Erythromma najas mâle, rouge et trapézoïdal, à droite Enallagma cyathigerum femelle, brun clair en losange adouci.