Sympetrum meridionale identification par la couleur de la veine cubitale Cup
La couleur de la veine cubitale postérieure, ainsi que celle de la sous-costale des 2 ailes permet de séparer Sympetrum meridionale de certains autres Sympetrum. C'est un détail que j'ai remarqué en février 2015, à l'époque ou j'ai fait ce montage, mais je n'ai su que bien plus tard que cela avait été érigé en critère d'identification et avait fait l'objet d'une publication dans la revue Brachytron en octobre 2015 (Brachytron 17 (2), 65-75, 2015) malheureusement en néerlandais. Je n'ai jamais pu consulter cet article, qui bien étonnament serait resté payant et jamais traduit. Je ne sais donc pas quelles espèces il prétend séparer. Bien sûr, il ne peut s'adresser qu'aux Sympetrum qui n'ont pas de tache basale, ce qui limite nettement son importance.
Si ces 4 veines apparaissent dorées près de la base de l'aile, c'est surtout la veine cubitale de l'aile postérieure qui la plus évidente et parfois visible à distance comme on le verra sur les photos de la page suivante. Cette veine s'étend entre la base de l'aile et le triangle où elle s'incurve brutalement vers le bord de fuite de l'aile.
C'est finalement un détail important mais pas révolutionnaire; il permet parfois de confirmer l'identification mais quand on parvient à le voir précisemment, c'est que l'image est très bonne et souvent d'autres critères sont évidents. On peut imaginer son utilité sur une vue dorsale d'un Sympetrum par exemple striolatum (certains n'ont pas de taches noires sur S8-S9!), ou l'on ne voit ni le thorax ni les pattes...
Sympetrum meridionale identification par la couleur des veines     1/3
Clic...