Ce 29 mai 2011, sur les rives de l'étang de Péronne, à Chanteloup les bois, de très nombreuses émergences de Lestes sponsa prennent leur envol.
Cachés dans les hautes herbes et invisibles parmi celles-ci, on ne les découvre que lorqu'ils s'envolent. Malheureusement, ils ont tendance à prendre la poudre d'escampette et aller se réfugier assez loin, en hauteur dans les arbres. Certaines ne sont pas aussi prudentes.
A ce stade, les individus émergents se posent avec les ailes serrrées l'une contre l'autre.

C'est l'occasion de constater, par comparaison avec les photos des autres stades de maturation un peu arbitrairement définis, qu'il n'y a vraiment que chez les très très jeunes sujets que les ptérostigmas sont clairs. Très vite ils vont se teinter de brun, puis foncer pour devenr presque noirs.
Lestes sponsa femelle émergente 1/1
Clic...
C'est une cellule colorée, généralement plus grande que ses voisines, située près de l'extrémité (apex) de l'aile, sur son bord antérieur.