Ce 23 mai 2010, à Haute Brin, au Fief sauvin, c'est la première fois que je rencontre une Naîade aux yeux rouges, seule... Il faut tout de même signaler que les mâles n'étaient qu'à quelques mètres de là, sur leur nénuphar, à quelques mètres de la berge.

Il est difficile de la confondre avec une autre coenagrionidae en raison de sa couleur jaune. Seule Erythromma viridulum, qui semble très rare dans les Mauges, pourrait faire illusion. Mais cette dernière présente des bandes antehumérales complètes alors que celles d'Erythromma najas sont courtes, même si, ici ,un reflet joue un bien mauvais tour.

La rencontre a été bien courte et c'est la seule photo que j'ai pu faire sous le regard d'un Platycnemis pennipes tout juste émergé.
Erythromma najas femelle 1/5
Clic...
Il s'agit d'une bande colorée portée à la partie supérieure du thorax. Chez les coenagrionidaes, elle est très souvent encadrée de 2 bandes noires ou sombres.