Enallagma cyathigerum
curiosités
1/3

Le 14 juillet 2008 sur le site des Etangs des Bruyères, au Fuilet, j'ai pénétré pour la première fois sur un étang récent, argilière inexploitée depuis peu de temps.
Cet espace de 50 par 30 mètres, quasiment dépourvu de végétation aquatique présentait sur sa rive sa plus végétalisée, sur un quinzaine de mètres, un véritable envahissement de Porte-coupe.
Les tiges sèches aquatiques ou rivulaires brilllaient au soleil par le reflet des milliers ou des dizaines de milliers d'exuvies qui les tapissaient.

Etonnant spectacle!

Clic...
C'est l'enveloppe (chitineuse) de la larve qu'abandonne la libellule pendant l'émergence et que l'on retrouve fréquemment accrochée aux plantes de la berge.