Boyeria irene, oeil
Plus que les "larges" ommatidies de la face supérieure de l'oeil, dédiées à la surveillance du ciel et des proies qu'il hébege, ce qui m'a amusé ici est la ligne de poils entre les 2 yeux de cette femelle qui avait trouvé refuge sous l'avancée du toit de ma maison. C'est un lieu que cette espèce affectionne car j'en aperçois à peu près tous les ans.
Ces poils ou soies, très abondantes sur le corps de toutes le libellules, sont des organes qui permettent sans doute d'apprécier l'écoulement de l'air pndant le vol. Les antennes sont également des organes dotés de fonctions avancées, intervenant dans le vol et l'appréciation de la vitesse et l'orientation du flux aérien, mais aussi grace à d'autres récepteurs spécialisés dans l'évaluation de la température et de l'hygrométrie (Odonatologica 38(4) 329-340, December 1, 2009).
9 juillet 2016, Beaupréau, France (49).
Boyeria irene
Oeil
Clic...
A comparative investigation of the antennal sensilla in adult Anisoptera. M. Rebora, S. Piersanti and E.Gaino. Dipartimentodi BiologiaCellulare e Ambientale, Università di Perugia, Via Elce di Sotto, I-06123 Perugia, Italy